EJAP : École Juive d'Aix-en-Provence

De Pessah à Chavouot


Cette fête des Moissons, appelée aussi Fête de l’engrangement, Fête du Don de la Torah, Fête de Chavouot , Fête des Prémices est rythmée par le compte de l’Omer que les jeunes enfants parcourent systématiquement pour évaluer la durée avant le Don de la LOI.
Pour les enfants, suivre au jour le jour le décompte est un jeu mais chez les plus grands des dates précises jalonnent ce parcours dont précisément le 33ème degré, Lag Baomer. Chacun prend connaissance de l’histoire des disciples de Rabbi Akiva et de ses 24 000 élèves décimés par une épidémie qui cessa le 33ème jour.
Cette fête agraire célèbre la solidarité et le partage de la récolte, don de Dieu au regard d’un engagement spirituel et religieux.
Notions réactivées at approfondies au fil des cycles, savoirs et savoir-faire que chacun pourra mesurer lors des « Sioum » organisés devant les parents.

L’équilibre est vite trouvé pédagogiquement en enseignement général pour que blé, moisson, récolte… d’une part et Alliance, Loi à respecter, engagement même difficile à tenir puissent prendre du sens à tous les niveaux de l’école.
Ces notions, ces valeurs véhiculées au travers de la fête se retrouvent dans les choix littéraires ou esthétiques entrecoupés également par les activités liées aux fêtes des mères et des pères. Même si à l’origine de ces célébrations se trouve une institution politique honnie par nous tous.
EN TRÈS PETITE SECTION ET EN PETITE SECTION, les choix littéraires se sont vite imposés : La chèvre de Monsieur Seguin et Roule Galette qui développent la notion de liberté : je veux partir d’ici !
Chant qui réactive cela avec « La cage aux oiseaux ».
Et les enfants sont partis outillés pour être acteurs eux aussi pendant le seder, ayant confectionné un jeu de cartes à cet effet.
De Pessah à Chavouot, ils ont retrouvé La petite poule rousse et toutes ses relations avec les grains de blé dont elle saura faire une merveilleuse galette. Et grimacer face au manque de solidarité de tous ceux qui l’entourent et ne font pas l’effort de l’aider. Mangeront-ils alors ?
Les artistes vont leur permettre aux jeunes enfants de découvrir la représentation de La Gerbe de Matisse, qu’ils tenteront de réaliser par la technique du pochoir.

En Ms/gs,
La liberté est visitée au travers du conte La bergère qui mangeait ses moutons. Les moutons sont oppressés et font appel au Loup, ici à contre-emploi de son statut traditionnel.
Et ils enchaîneront avec une version originale de la petite poule rousse : Poulet Pizza.
Ici, la poule que ses amis refusent d’aider appliquent des valeurs profondes qu’elle a et leur offre quand même à manger malgré leur manque d’engagement.
Attitude positive qui leur fait prendre conscience du bon comportement qu’ils appliquent aussitôt.
Montrer, être un exemple et arriver à modifier une mauvaise attitude.
Valeurs du vivre ensemble si importantes à installer dès le jeune âge.
L’œuvre retenue pour ces ms/gs sera Le champ de blé aux corbeaux de Van Gogh.

Blé que l’on aborde dans le monde réel d’abord avec le travail dans les Jardins partagés, temps régulier de travail dans un espace à cultiver mis à disposition par Me Cohen, ancienne maman d’élève, nostalgique de l’EJAP. Les élèves y élaboreront plusieurs projets pédagogiques tout au long de l’année, en sciences, en mathématiques, en langue, … Ils y sont déjà allés plusieurs fois… Les parents sont et seront invités à y participer également, que ces jardins deviennent de Vrais Jardins Partagés… Ensemble préparer la terre, les plantations… Un joli jardin Bio est en train de naître…

Pessah pour les CP/CE1, ce sera cette année l’accent mis sur la séparation, la famine, l’exil et l’adoption. Echo à l’histoire de Moïse auquel renvoie le récit de Moun.
Ce personnage permet de parler des racines mais de comprendre qu’il n’oublie pas ses origines malgré son nouveau cadre de vie.
Approche concrète de l’histoire biblique et occasion aussi de parcourir planisphère et cartes pour se situer dans le temps et l’espace.
Partir d’Égypte pour fuir l’oppression et la famine mais évoquer ensuite le départ vers Canaan, le désert et la nourriture.
CHAVOUOT DANS SON APPROCHE AGRAIRE c’est cette année le blé certes mais aussi la persévérance pour obtenir la récolte. Valeurs d’effort, de solidarité, de partage et d’engagement.
C’est aussi le vivre ensemble pour faire mieux et plus loin que tout seul.
Et n’oublions pas … Chavouot… Dimension spirituelle… Le don de la Thora…

EN Cycle 3, Si l’approche de Pessah est réactivée avec le Conte d’Andersen La bergère et le ramoneur ( liberté pour sortir de l’oppression et du refus de poursuivre leur vie de la même façon), il n’en sera pas de même avec Chavouot.
Les valeurs de fidélité, d’engagement…vont être redécouvertes au travers d’extraits d’opéra : Carmen, Mme Butterfield, Aïda….
dont les thèmes et les espaces évoqués seront repris en arts plastiques lors de temps regroupant toute l’ école en vue de la réalisation de panneaux décoratifs meublant les espaces de « La Fête des 10 ans de l’Ecole Ejap «

Fin de trimestre bien engagée dans les bilans et évaluations. Mais aussi préparation du grand spectacle de fin d’année.

Année 2017-2018 , Projets 2017-2018


Abonnez-vous à notre lettre hebdo.

GENERATION ALLIANCE

Le réseau des anciens élèves : c'est
GENERATION-ALLIANCE.FR

Catégories