EJAP : École Juive d'Aix-en-Provence

Le premier projet de l’année 2018/2019

ETRE, SAVOIR-ETRE AVEC LES AUTRES ?
OU ALORS AVOIR ?
MESSAGE DE SOUCCOT
Longue période en ce début d’année scolaire entrecoupée par la succession de fêtes, de Tichri à Souccot et Simha Torah.
L’image des Ouchpizin a été étudiée pour rappeler à chacun l’importance de l’élan vers l’autre, de l’hospitalité mais aussi de la transmission.
L’œuvre de Chagall, le Rabbin au citron, étudiée en cycle 3, évoque cet Ouchpizin sur la tête du rabbin qui tient son « étrog » à la main. Transmission .Transmission.

C’est notre vœu le plus cher, leur transmettre les valeurs de la Torah et les valeurs de l’école Juive républicaine.
Et le projet de l‘école a su lui aussi évoluer puisque les valeurs du vivre ensemble trouveront tout au long de l’année toujours celles mobilisées en matières juives mais aussi celles que nous délivrent Les Fables de la Fontaine.
La première Fable sera celle du Lion et du Roi, pas destinés à vivre ensemble mais placés dans une situation de vie où l’un a recours à l’autre. Vivre avec l’autre, le reconnaitre malgré nos différences, l’écouter, l’aider et le respecter.
Ainsi Identité, Altérité, Tolérance et humilité seront les valeurs phares de la période.
Moment fort de la rentrée et de ses règles de vie. Moment des évaluations aussi où chacun reconnait son droit d’être aidé pour mieux avancer. Moments où l’on fait des erreurs que l’on reconnaitra pour être pardonné. Bonnes actions requises, comme l’interpellation du roman travaillé en élémentaire, en Français et en anglais : »As-tu rempli ton seau aujourd’hui ? » Pour arriver à prendre conscience de toutes ses bonnes actions en tout domaine.
La transversalité est la richesse de notre projet que partagent presque toutes les écoles de l’Alliance cette année.
En maternelle, l’accent a été mis chez les tout petits sur cette rentrée avec la socialisation en premier objectif. Partager les lieux et les temps avec les autres et découvrit des contraintes mais aussi tant de nouvelles acquisitions.
Mini Loup qui rentre à l’école, mais aussi le « Je ne veux pas aller à l’école.
Premières règles d’hygiène de l’école, premières prières peu à peu comprise et mimées puis dites peu à peu.
S’éclater dès l’accueil dans les jeux et les peintures.
Une période bien remplie et des temps d’adaptation courts pour notre plus grande joie.

Bonnes attitudes, bonnes habitudes en MS/GS dès le début de l’année.
Valeurs à vivre au quotidien illustrées en français et anglais avec « Glad Monster et Sad Monster ».
Et la question pas toujours comprise de « L’école ça sert à quoi ».
Supports essentiels de la période
On avance en tous domaines, toujours le langage qui se structure de mieux en mieux mais le geste graphique qui entre dans la cursive et la maitrise des espaces, l’écoute qui aide à entrer quasiment dans la lecture et les nombres, le vivant et les objets, outils pour mieux découvrir le monde.

En CP/CE1, les mêmes concepts, la même Fable mais de la littérature autre.
« Tibili qui ne veut pas aller à l’école » pour leur montrer aussi la vie si peu facile d’enfants du monde repris également en découverte du monde et du Moi et les autres.
Notre fable du moment, « Le lion et le rat », abordée également par nos CP/CE1, non seulement à travers la fable mais aussi à travers plusieurs œuvres artistiques. (Productions orales et écrites).
Le sport à ce niveau concourt à la mise en place de ces valeurs : jeux collectifs sans ballon, jeux à règles. Mais aussi pour être bien dans son corps et à l’école, le travail sur la respiration, la sophrologie et le yoga.

En CE2/CM1-2, il ne s’agit plus de découvrir ses différences mais de les respecter, de s’accepter.
Projet de vie qui installera des concepts très forts en écho avec ceux travaillés en kodech.
Dans le quotidien, des stratégies d’entraide, au sein de ce triple niveau, sont mises en place, toujours pour être capable de montrer que moi aussi je peux devenir celui qui transmet.
Des extraits étudiés en littérature pour se répondre l’un l’autre : « Chichois et les copains du globe » dans cette école de Marseille, il y a un certain temps, école riche et vivante de sa diversité dans le respect.
Quelques extraits de Baudelaire, «L’homme et la mer», pour rendre plus accessible l’idée d’introspection et de se remettre en question.
Une approche succincte de l’œuvre de Joseph Kessel, « Le Lion » pour une entrée plus fine en littérature avec nos CM2.
« Le lion et le rat », fable abordée selon La Fontaine mais aussi Esope, avec naturellement la morale reprise dans des fables du même type mais aussi dans les « Philofables » de Piquemal , si propices au débat, à l’argumentation et à l’affirmation de ses idées et de son droit à se confronter à celles des autres , toujours dans l’écoute et le respect.
Enfin, en art visuel, découverte de l’œuvre de Gustave Doré, Le lion et le rat, revisitée aux encres de Chine.
Pour finir, Amour, Tolérance, si bien exprimées par Keith Harings en arts plastiques.

Année 2018-2019 , Projets 2018-2019


Abonnez-vous à notre lettre hebdo.

GENERATION ALLIANCE

Le réseau des anciens élèves : c'est
GENERATION-ALLIANCE.FR

Catégories