Le premier projet de l’année 2016-2017

le-premier-projet-de-lannee-2016-2017

Cette œuvre de Ben Shann illustre bien l’approche qui est conduite en cycle 3 pour la période des fêtes de Tichri.

Ces hommes qui ne communiquent pas entre eux, différents mais frères humains, sont réveillés dans leurs consciences par le son du Choffar.

Qui va les emmener à se regarder, à s’ouvrir à la recherche de leurs péchés, et être guidés par les paroles de la Torah écrites dans le ciel.

Ainsi ils seront protégés de la violence qui les menace au-dessus de leurs têtes.

Après cette lecture d’œuvre, les élèves entreront dans les divers temps forts qui jalonnent cette période.

La littérature , l’éducation morale et civique, les arts plastiques, feront écho au message porté par l’œuvre : Moi et l’autre au travers de « Chichois et les copains du Globe », pour le respect des différences et le savoir vivre ensemble pour les cm1/2 ; « la petite fille du silence » et autres courtes œuvres pour les Ce2 ; Un poème de Tahar Ben Jelloul ainsi que le poème « Ouvre- moi la porte mon frère »insisteront sur la différence et sur l’altérité ;

En Musique aussi, les valeurs diffusées par les matières juives seront encore plus sensibles avec l’Orchestre dans lequel tous les instruments se conjuguent pour produire une œuvre cohérente.

Approche moins spirituelle et plus concrète avec les plus jeunes enfants.
En CP/CE1, ce sont les contes qui serviront de support aux valeurs reprises dans le projet transversal :se comporter bien, ne pas mentir, respecter l’autre… autant de messages que véhiculent Pinocchio, Les mains de Jonas l’enfant différent mais pas plus que tout un chacun dans une classe à la rentrée .
Et le symbole de la pomme génèrera la sortie à l’Atelier Cézanne et ses natures mortes.
Autres apprentissages de nouvelles règles : le changement de milieu en allant à la piscine.

En maternelle, chez les Ms/GS, demander pardon à l’autre, le respecter c’est s’installer dans le bon comportement d’élève. C’est aussi accepter l’école et ses règles, ce que va vite apprendre le personnage clé de « Non, non et non ».C’est aussi le conte de « l’ami du petit tyrannosaure » qui n’aura de cesse qu’en apprenant à son ami qu’il peut y avoir une autre relation à autrui.

Et rappeler aussitôt la différence entre la fiction et le réel, entre les animaux et l’homme. Silhouette de Giacometti travaillée en classe et les premières notions du monde du vivant

Dans la classe des Bébés et des petites sections, c’est autour de deux albums que les enfants entreront dans les fêtes de Roch Hachana avec Sammy Spider la petite araignée qu’ils retrouveront pour chaque fête. Puis l’album Shi Shi l’égoïste leur montrera l’égoïsme de celui qui ment pour ne pas partager mais qui saura reconnaître ses fautes et demander pardon. Message à leur portée de ces fêtes, complétées par la construction de la souccah en bambou, notre Shi Shi en faisant sa nourriture préférée !

Approche sensorielle aussi du sucré/salé, avec la pomme trempée dans le miel.

Maya l’abeille et son univers de ruche et de production de miel sera mis en écho avec l’œuvre de Matisse » Abeilles »qu’ils reprendront dans une réalisation plastique : des carrés et des rectangles, formes manipulées ici et là en classe.

CHANA TOVA A VOUS TOUS