Le quatrième projet de l’année : TOU BICHEVAT 2016-2017

BONNE ANNEE 2017 !

En ce début de nouvelle année civile, toutes les classes honoreront cette fête qui va voir surgir les bourgeons et apparaître certains fruits. Certes pas comme en Israël, et encore …dans les régions chaudes. Sans entrer dans la polémique habituelle entre Hillel et Shamaï, l’un optant pour le premier du mois de Chvat et l’autre pour le 15 ! Respectons la date de notre calendrier !

En matières juives, nos élèves insisteront sur les rapports entre l’homme et la nature avant d’approfondir la symbolique de chaque espèce évoquée et de savoir identifier la bénédiction qui convienne à chacune. Débats suscités pour comprendre la logique de certains choix. Les plus grands aborderont les cas particuliers du pain et du vin  qui sont des aliments transformés.

Un festin de fruits d’Israël et de notre pays sera partagé par tous les enfants dans le seder de Tou Bichevat.

Quel écho sera fait dans les classes à ces notions et valeurs travaillées en matières juives ?

En TPS/PS, la littérature est riche autour de la nature : « Les deux arbres »qui grandissent et que l’urbanisation tente de séparer, «  le navet » qui a nécessité la collaboration des tous les animaux pour déboucher sur le Beurk quand ils le goûteront, «  Boucle d’Or et les trois Ours » ainsi que des images documentaires sur les animaux de la forêt.

Plaisir de réaliser en arts plastiques plusieurs productions : la forêt avec la technique des cotons trempés dans la peinture, les tournesols à partir de Monet qui nécessiteront d’utiliser peignes, fourchettes et doigts, puis collages pour reconstituer les arbres de la forêt.

Les Quatre Saisons de Vivaldi feront écho aux jeux sensoriels autour des fruits et légumes et aux plantations diverses..

Le Petit Poucet plongera les MS/GS dans les risques de la forêt mais aussi dans la débrouillardise pour sauver sa famille alors que L’enfant sur le toit du monde conduira la classe à renforcer encore le respect envers la nature et ses paysages extraordinaires.

Avec ces jeunes enfants, la sortie au Parc Saint Mitre et l’escapade bien encadrée au marché pour acheter fruits et légumes nécessaires à la compote et à la soupe leur aura permis de réaliser sur le champ Une œuvre de Land Art improvisée.

Après l’exploitation de la sortie en découverte du monde et conformément aux programmes, les enfants reproduiront des silhouettes d’arbres avec la technique de la paille soufflée, à la manière de Pollock. Ils détourneront la pâte à modeler de son usage habituel pour jouer avec des spirales et organiser ainsi des arbres dans la forêt.

Réalisations

La forêt, le bois, les bois, se retrouveront en musique avec l’exploration des instruments en bois et le récital offert par une maman violoniste pour leur plus grand plaisir

Cartes de vœux de bonne fête de Tou Bichevat envoyées aux familles avec du papier recyclé.

Tout un programme chargé pour ces maternelles toujours mobilisées dans des apprentissages présentés sous des formes variées et ludiques, comme l’exigent les programmes.

Les CP/CE1 sont engagés dans le Concours Janus Korczak qui offrait justement un grand nombre d’ouvrages à lire relatifs à la nature. C’est le livre « L’arbre d’ici «  de Haïm Potok qui a été retenu pour le projet de la période de Tou Bichevat. L’enfant qui déménage verra sa peine amoindrie s’il emporte avec lui le magnolia qui faisait son bonheur à la campagne.